Grorges-Vanier Station

Coming out of this Metro station I immediately knew I did not have to go far to find a composition representing this station. I also had a nice chat with an artist lady who stopped by to mention that I was able to concentrate amidst the noise and city vibes. You are are rich person she said. Not in a monetary way…I immediately agreed.
À la sortie de cette station j’ai immédiatement su de quelle angle je la représenterais cette bouche de métro. Une gentille dame et artiste s’est arrêtée pour converser. L’art sur le motif, le rando-croquis, le urban sketching c’est devenu le summum de mon art. Rien ne dépasse cette façon de s’exprimer sur papier pour moi. Voyez les pochades de Turner, je travaille de la même façon, sans appareil photo. Je clic l’émotion de la vie de la ville que je tente de transmettre sur une feuille, et non le un centième d’un déclic méchanique.

Georges-Vanier

 

Advertisements
Posted in Uncategorized | Leave a comment

Gaspésie Travels – Voyage en Gaspésie

Coin du banc

Posted in Art | Leave a comment

Baie-des-Sables et les “Carnets”

Baie-des-Sables 1st versionBaie-des-Sables, Gaspésie

Voici une des centaines d’aquarelles qu’on retrouve dans le Carnets de la Gaspésie, de Ste-Flavie à Percé. Il est arrivé et sera bientôt en librairie et dans les boutiques de plusieurs Musées. C’est le quatrième livre que j’ai illustré depuis 2007. Bien sûr un volume de ce genre se construit peu à peu avec l’aide d’un écrivain. François Barcelo, auteur de renom, a écrit le texte du premier, Carnets de Montréal … de A à Z , en mots et en images. Mon ami, Yvon Masse, écrivain et passioné de l’histoire en plus d’être artiste s’est joint à moi pour le deuxième – Carnets du Vieux-Montréal (2011). Nous avons répété l’exercice en 2013 avec la parrution de Carnets du Richelieu. Après quatre voyages en Gaspésie en autant d’années, j’ai croqué et aquarellé presque tous les 63 villages entre Ste-Flavie et Percé. Yvon a bien accepté de faire les recherches pour le texte du quatrième volume. Jean-François Crépeau a écrit l’avant-propos pour les deux derniers de ces Carnets. Les quatre volumes sont éditiés par Les heures bleues. Yvon Masse et moi sommes en ce moment en train de dessiner et peindre les villages des Laurentides au nord de Montréal. Ce cinquième ouvrage parraîtra en 2015.

Si vous ne pouvez pas trouvez ces “Carnets” en librarie, vous pouvez toujours me contacter.

This is one of many watercolors that illustrates Carnets de la Gaspésie, de Ste-Flavie à Percé. As I write it is now in bookstores and most Museum boutiques. It is the fourth book I have illustrated since 2007. Historical notes and commentary accompany the many on site drawings and watercolors in these journal books edited by Les heures bleues. François Barcelo, a well know Quebec writer wrote the texte for Carnets de Montréal … de A à Z en mots et en images. My friend Yvon Masse, who is passionate about history and also an artist, worked on the second volume with me. It is titled: Carnets du Vieux-Montréal (2011). As its title indicates, we sketched many Old Montreal buildings and streets. Basically it is a visual and historic tour of the old section of the city. Next, Yvon and I decided to illustrate the villages around the Richelieu River. So, in 2011 we published Carnets du Richelieu. Jean-François Crépeau wrote the introduction for these two table top books. After four sketching trips to the Gaspé in as many years I had enough images for a fourth volume. Yvon again accepted to research the history of about 60 villages spread between Ste-Flavie and Percé. The fourth title is: Carnets de la Gaspésie. Passionate about the history and beauty of Quebec, Yvon and I are presently sketching the towns of the Laurentians north of Montreal. This journal book should appear in 2015.

If you cannot find these at your bookstore do not hesitate to contact me.

Posted in Art | Leave a comment

TD Banque sculpture, Sherbrooke & Stanley

SStanley et Sherbrooke sculpture devant banque TDtanley et Sherbrooke sculpture devant banque TD

C’est un point de vue qui m’a choisi et non moi qui l’a choisi: C’était un endroit où le soleil me réchauffait par une journée de mai assez froide. Dessin en direct au pinceau Pentel et feutre Prismacolor pointe 03.

J’ai dabord commencé en dessinant le cheval (sans dessin au crayon préalable) avec un pinceau encre de chine. En utilisant autant la pointe que le frottage de l’instrument sur une feuille de papier Strathmore Aquariue II, j’ai réussi à rendre l’effet d’un dégradé. Une fois terminé, la forme de cette sculpture m’a servie en tant que point de repère pour dessiner l’arrière-plan. J’y ai ensuite ajouté de la tonalité par des hachures. Afin de conserver l’allure de la lumière j’ai choisi de dessiner que le contour de quelques formes ainsi que les personnages à l’avant-plan.

I drew this one directly (no preliminary pencil lines) with a Pentel ink brush, then added the background and hatching with a Prismacolor 03 felt pen on Strathmore Aquarius II wc paper.

Once the drawing of the horse was rendered I utilized its shapes as a guide to locate the proper placement of the buildings and other forms in the background. I then used crosshatching to render volume and tone. In order to maintain luminosity I chose to contour certain shapes in the foreground, leaving them the color of the paper.

 

Posted in Art | Tagged , | Leave a comment

Passage du Musée

Passage du Musée, Sherbrooke et Mackay

These multi-Gabled houses were a challenge to sketch. I chose to estimate the number of windows represented and concentrated on the effect of the strong lighting upon the facades introducing just a few bits of color here and there.

Ces habitations tout prês du Musée, rue Sherbrooke, m’on servi de défi, côté dessin et complexité. J’ai choisi de rendre l’effet de lumière au lieu de représentation d’exactitude.

Technical considerations: The drawing was done in ink, Prismacolor 03 felt pen, on a sheet of Stratmore 140 pulled from a sampler pad, 11 x 14 in. I hesitated as to what colors were I to add. I even considered to render it in tones of grey since the light against these beige walls was so stark and illuminated. The only real dark areas were the windows, which were basically black and the undercarriage of the cars. There was little mid-tones other than the background wall of the Hall Building (Concordia). However, after laying in grew-blue tones to indicate some shadows I decided that the scene needed color -basically a green/red contrast scheme. This might have been a reaction to painting too much white snow pieces this past winter.

Considérations techinques: Le dessin: stylo feutre Primacolor pointe 03. Papier: Strathmore 140 tiré d’une tablette d’échatillons. Une fois le dessin terminé, j’ai hésité si j’ajouterais de la couleur. J’ai songé de la rendre en tons de gris La facade des bâtiments était d’un beige pâle. Seul les fenêtres étaient d’une tonalité presque noir. Il y avait aussi du foncé sous les autos. Donc, après un lavis pâle pour indiquer quelques ombres portés, j’ai décidé d’ajouter quelques touches de couleur vives: rouge et sa complémentaire, vert. L’ajout est possiblement la réaction à une grande quantité de scènes peintes cette hiver d’un blanc neige!

Posted in Art | Leave a comment

La grange de Louisa, Palmarolle, Abitibi

Grange sketch

Voici trois versions d’une aquarelle peinte d’après une aquarelle esquissée dans un cahier à dessin.

Le but principal ou l’objectif ici était de mettre l’emphase sur le centre d’intérêt. Ceci peut être soit un objet précis ou même une section du tableau. D’ordre général, tous les éléments de composition ou de structure devraient être utiliser pour mettre en évidence le centre d’intérêt si cela est notre but.

Donc, par exemple, nous plaçons la porte de la grange au tiers de la verticale et de l’horizontale plus ou moins. Nous évitons que le centre d’intérêt soit carrément au centre de la feuille.

Ensuite, les couleurs les plus brillantes, chromatiques et contrastés se retrouvent près de cette région noire qui est l’ouverture de la porte.

Aussi, les valeurs les plus fortes et les plus pâles devraient se concentrer autour de ce centre.

Les « lignes de directions », c’est-à-dire, les obliques, verticales et horizontales pointent vers la porte. Remarquer, par exemple, comment les troncs des arbres sont orchestrés vers le bas, mais légèrement en oblique pour terminer à la basse du gazon au pied de la grange. L’éventail des fleurs de gauche à droite dirige l’œil vers ce centre.

Les détails, ici la boîte blanche à fleurs, se trouvent souvent près du centre d’intérêt.

Démonstraton : Ces trois aquarelles ont été peintes en démonstration afin d’enseigner quelques principles. Elles sont terminées plus ou moins. On pourrait, si on voudrait, modifier certaines sections en ajoutant, par exemple, plus de détails ou même éliminer certains éléments. Par contre, il faut toujours se souvenir que trop d’ajustements  à la feuille d’aquarelle fait perdre la « fraicheur » du médium. Bref, il faut savoir ou réaliser avec expérience quand s’arrêter.

Grange automne

Grange été

Grange printemps

Posted in Art | Leave a comment

L’Anse-de-Roche à marée basse

L.Anse-de-Roche, marée basse

Cette scène est peinte d’après une étude en noir et blanc et quelques photos. J’utilise les pigments suivants : Bleu de Cobalt, Bleu Outremer Foncé, Permanent Alizarine Cramoisie, Terre de Sienne Naturelle et Brûlée, Ocre et un Noir.

L’objectif de cette aquarelle était de rendre l’effet de la profondeur, de la perspective. Donc, au loin : un ciel flou et montagnes qui se diffusent dans la partie basse du ciel. Plus qu’on revient vers nous les plans deviennent plus nets et contrastés : la mer bleu foncé et chromatique au miroitement d’éclats de vagues blanches et une lisière de roches ocre chaud qui contrastent avec le bleu froid derrière ceci. Les falaises de gauche et de droite dirigent l’œil vers le centre du tableau. Finalement, le bateau blanc, centre d’intérêt pointe vers l’horizon. Aussi, les bandes horizontales, obliques et verticales se contrebalancent. Il est bien aussi de mentionner l’importance de la lumière qui éclaire autant le bateau que les roches.

L'anse avec explications

Étude valeurs L'Anse-de-Roche

Posted in Art | Leave a comment

Food Court Sketches – À la foire alimentaire

ListeningI have always liked Honoré Daumier’s drawings and caricatures. He captured snippets of life, albeit in a more satirical manner, but his subject matter was much like mine – people in situations. His line work was very pronounced and he contrasted the dark shapes of his figures against lighter tones. I tend to do this also at times. Life in the city interests me much like it did for Daumier where he found grist for the mill.

Spending an afternoon at a table in a food court at Complexe Desjardins, I sketched these “situations” of people, eating, talking, thinking and concentrating on their mobile devices. I feel that if Daumier had been living today he too would seek out the food courts for material.

Eating and Thinking

Sarah Symmons in her book about Daumier says that Daumier was extremely prolific during his 50 year career executing 300 paintigs, 800 watercolors and drawings, 50 sculptures and 5000 lithographs and woodcuts, meaning he completed a new work every two or three days of his adult life. I conclude that his formula says there is no short course to success, but to produce …draw….paint…do art! That being said I should get off this blog, go out and draw some more!

Concentration

Posted in Art | Leave a comment

Retro Restaurant – Rue St-Denis

Laurier

Not far from the Laurier Metro Station, you will find this unique restaurant on St-Denis Street. I had often driven by and wished to draw it some day. A few days ago luckily I found a parking spot just about in front of it on the west side of the street. In fact it was a reserved spot for delivery of merchandise but I took a chance anyway to draw and paint this vintage restaurant from the interior of my car on a cold day. If you are familiar with watercolor and ink you will realize that painting this particular scene was a challenge. Because I had to render most of the image in blacks and whites and attempt to render the shine of the metal I had no room for any modification. Rendering receding perspective, the look of reflecting glass and maintaining the white of the paper to represent the snow in slight contrast to adjacent grey tones posed certain hurdles I had to be confident to attain. I sketched right away with a felt tip pen starting at the bent corner of the building at left working my way right and back left gradually. The first color that was laid in was black. This goes contrary to watercolor principles, where one traditionally works from light to dark. However, in this case I felt I had to indicate the darkest dark, black, in order to measure the subtle greys against it. Although the metal sidings are in metal I tried to keep the drawing loose enough to create a winter dirty city snow look. The two red awnings and the red coat lady were just what was needed to warm up and contrast the stark greys and blacks. The hints of green were added being influenced by reflections of that complementary color from somewhere around. I particularly like the way this one worked out. It was worth the challenge. Size: 6 x 8 in on Moleskine paper while listening to beautiful Giorgia Fumante music in my car.

Posted in Art | Leave a comment

McDonald’s

McD

Where am I in Montreal?

Ou suis je à Montréal?

Posted in Art | Leave a comment